Longtemps délaissé dans nos cuisines, le rutabaga fait partie de ces légumes oubliés qui réintègrent nos petits plats d’hiver pour notre plus grand plaisir.

400 g

poids

Janv. - Déc.

Saison

Récolté

à la main

Saison

  • Pleine saison
  • Disponible
  • Indisponible
Janv.
Févr.
Mars
Avr
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.

Le saviez-vous ?

Le rutabaga, découvert à la fin du Moyen Age, est originaire d'Europe du Nord en Suède. Il fut longtemps considéré comme un aliment de famine et fut très en vogue durant la Seconde Guerre Mondiale. Ce légume d’hiver est désormais cuisiné par les chefs des plus grandes tables.

De la famille des Brassicacés (de la famille des choux), il se distingue de ses cousins navets et radis par son goût de noisette légèrement sucré. Le rutabaga est parfois confondu avec le navet mais sa chair est cependant plus jaune. Il a un goût assez prononcé, des arômes puissants et des notes terreuses. 

ll est récolté à la main par les maraîchers et vendu en vrac. Nous le vendons également en barquette pour le rutabaga Bio.

Astuces culinaires

COMMENT BIEN CHOISIR LE RUTABAGA ?

Quand vous achetez des rutabagas, préférez-les de petite ou de moyenne taille, car les plus grands peuvent avoir une chair filandreuse. Vérifiez qu’ils sont bien lourds, avec une peau lisse et sans tâches. 

COMMENT PRÉPARER LE RUTABAGA ? 

Oubliez les idées reçues : le rutabaga est une légume très intéressant, facile à préparer, à la saveur agréable.

Avant d’être consommé, le rutabaga doit être lavé et épluché, sa peau étant très épaisse et amère.

Le rutabaga se déguste aussi bien cru ou cuit. Cru, découpez-le en carpaccio, ou râpez-le pour agrémenter un coleslaw. Vous pouvez également le couper en bâtonnets à tremper dans une sauce au fromage blanc. Son odeur exprime l'intensité de son goût qui peut être un peu piquant lorsqu'il est consommé cru.

C'est surtout cuit qu'on le prépare. Traditionnellement cuisiné en gratin ou dans le pot au feu, le rutabaga peut également être consommé en frites, il révèle alors un goût caramélisé. Laissez-vous tenter car il existe une multitude de recettes.

COMMENT CUIRE LE RUTABAGA ?

Coupez-le en tranches de 5 mm d'épaisseur ou en petits dés. L’important est de le couper en petits morceaux avant de le faire cuire pour éviter un temps de cuisson trop long et garantir une cuisson complète du rutabaga.

Vous pouvez le cuisiner de nombreuses façons :

15 min

Cuisson à la vapeur 

20 à 30 min

Cuisson au four 

20-25 min

Cuisson à l'eau bouillonnante salée

 

  • Pour soupes, potées, purées : comptez 20-25 min à l'eau bouillante ou 15 min à  la vapeur (autocuiseur).
  • Pour un accompagnement croquant : taillés en dés, 15 min à l'étuvée (dans un fond d'eau) ou à la poêle (avec un peu d'huile d'olive et du beurre, remuez souvent).
  • Vous pouvez rôtir ces petits dés de rutabaga avec de l'huile, du beurre, du thym, de l'ail rosé de Bretagne et des échalotes traditionnelles ou oignons de Roscoff. Le rutabaga sera également excellent rôti au miel et aux épices.

COMMENT CONSERVER LE RUTABAGA?

Comme tous les légumes racines, le rutabaga a besoin d’être conservé à l’abri de la lumière.
Dans une cave, vous pouvez le conserver plusieurs semaines.
Dans le bas du réfrigérateur, vous pourrez le garder jusqu’à dix jours environ.  

Idées culinaires

Le rutabaga a des saveurs tirant vers le navet qui ne plairont pas à tous les palais, une astuce pour le rendre plus appréciable est de donner une pointe de sucrée à vos recettes : comme dans un tajine agneau-abricots secs, un crumble sucré-salé... 

Si l’on peut remplacer le navet par le rutabaga dans bon nombre de recettes, la principale différence réside dans leur temps de cuisson. Le rutabaga a besoin d’être cuit bien plus longtemps.

Astuce de chef

Variez les cuissons et l’assaisonnement : vous pouvez cuire le rutabaga dans un petit bouillon (de volaille ou d’épices) ou assaisonner votre poêlée avec quelques gouttes d’huile de noisette ou de sésame.

 

Nutrition

Le rutabaga fait partie des légumes dits "oubliés". Pourtant, il est source de vitamine C. Une bonne raison de le réhabiliter !

Energie (kj/kcal) 109/26
Matières grasses (g) 0.18
dont acides gras saturés (g) 0.029
Glucides (g)

4.26

Dont sucres (g) 3.95
Fibres alimentaires (g) 1.8

Protéines (g)

0.93
Sel (g) 0.013
Vitamine C (mg) 19