On pourrait dire rôties, ou poêlées. Mais ici, en Bretagne, on appelle « rissolées » ces petits bijoux gastronomiques.

10 min

Temps de préparation

30 min

Temps de cuisson

4

personnes

Facile

niveau de difficulté

Févr. - Août

Saison

Crédits : Expression Bretagne - Photo : CNIPT

Ingrédients

2 poireaux Prince de Bretagne

Des pommes de terre primeur Prince de Bretagne

La matière grasse de votre choix

Sel, poivre

Préparation

Étape 1
Choisissez des pommes de terre primeurs plutôt petites. Vous pouvez couper les plus grosses en deux ou en quatre.

Étape 2
Lavez vos pommes de terre primeur. Vous pouvez gratter doucement les parties terreuses, mais ne les épluchez surtout pas, la peau va protéger vos pommes de terre primeurs pendant la cuisson et apporter une saveur supplémentaire.

Étape 3
Séchez-les bien, puis disposez-les dans une poêle avec un peu de matière grasse : huile, margarine, ou, de préférence beurre, bien sûr. Vous pouvez aussi commencer à l’huile et ajouter un peu de beurre en fin de cuisson.

Étape 4
Faites chauffer le tout, enrobez bien les pommes de terre de matière grasse en remuant doucement. Tout de suite, ça chante et ça sent bon… Baissez le feu, laissez cuire. Il ne faut pas que vos pommes de terre commencent à attacher. Les secret : une bonne poêle, un feu doux et un peu de patience.

Étape 5
Lorsque les pommes de terre ont commencé à dorer en surface, retournez-les une à une. Au bout de quelques minutes, la deuxième face est dorée, vos pommes de terre n’attacheront plus. Pour terminer la cuisson, vous pouvez couvrir la poêle, les pommes de terre primeurs vont cuire dans leur propre vapeur. Si nécessaire, ajoutes un soupçon d’eau. Jetez un œil de temps en temps, remuez… Au bout d’une trentaine de minutes, vérifiez la cuisson en enfonçant un couteau. Et voilà. Il ne vous reste plus qu’à vous régaler.

Astuces

Cuisinée ainsi, la pomme de terre primeur révèle toutes ses qualités, toute sa sa différence. Mais pourquoi on aime tant ça ? – C’est beau, c’est doré, c’est appétissant – C’est à la fois ferme, texturé et fondant sous une peau à peine croustillante – Derrière sa nature généreuse, la primeur révèle des saveurs subtiles de beurre, de noisette… Oui mais là, les mots commencent à manquer. Ce qu’il faut, c’est la goûter, cette pomme de terre primeur rissolée !

Votre avis !

Aimez-vous cette recette ?